La critique et ses malentendus


Le cas Glenn Gould

Ghyslaine Guertin

174 pages • août 2013

Feuilleter cet ouvrage

Peut-on concevoir un milieu aussi propice aux malentendus et au déchaînement des passions que celui de la critique musicale ? Sa nature, son fondement et ses limites demeurent des sources inépuisables de débats. C’est encore plus vrai en ce qui concerne les virtuoses et, plus près de nous, dans le cas de Glenn Gould. 

Que de tensions et de malentendus suscités par le caractère inédit de l’interprétation de Gould ! Que de frustrations et de satisfactions provoquées par son expérience musicale ! Le cas Glenn Gould fournit assurément un matériau pertinent pour comprendre les différentes stratégies déployées par la critique musicale en présence de l’art inouï d’un virtuose. 

La critique musicale, maintes fois décriée pour ses erreurs d’appréciation et de jugement, est pourtant nécessaire. Mais comment la lire et comment reconnaître celle qui vaut la peine d’être lue ? 

Ghyslaine Guertin a enseigné la philosophie avant de se consacrer à la recherche à la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Ses champs de recherche concernent l’esthétique et la philosophie de la musique, et plus particulièrement celle de Michel-Paul-Guy de Chabanon au siècle des Lumières. 

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760631694
24.95 $ • 18 €


PDF

ISBN 9782760631700
11.99 $ • 9.99 €


Ce titre vous intéresse ? Voyez aussi…