Mark Twain et la parole noire


Judith Lavoie

228 pages • mars 2002

Feuilleter cet ouvrage

En1886, William-Little Hughes traduit le célèbre roman de Mark Twain, Adventures of Huckleberry Finn. Cette première traduction française, à travers les métamorphoses qu'elle fait subir au personnage de Jim et à sa parole, le Black English, constitue un renversement majeur de l'entreprise initiale de Twain. En effet, dans ce texte aux relents de colonialisme, Jim est confiné à un rôle de subalterne idiot, et Huck, à celui de maître blanc paternaliste et autoritaire.

Toute traduction, quelle que soit sa visée, crée inévitablement des différences; telle est la nature intrinsèque de ce processus. À travers l'étude de sept traductions françaises du roman, Judith Lavoie montre que les déplacements opérés par les traducteurs ne sont ni le fruit du hasard, ni irréfléchis, mais peuvent être associés à un réseau organisé de choix esthétique et idéologique. Qu'il s'agisse de la version de Hughes, se situant aux antipodes du roman américain, ou de celle de Suzanne Nétillard (1948), qui réactive le message contestataire de l'original, toutes les traductions sont fondées sur un véritable projet et jettent un éclairage unique sur une œuvre fascinante.

Judith Lavoie détient un doctorat en lettres et traduction de l'université McGill. Elle est actuellement professeure au Département de linguistique et de traduction de l'Université de Montréal. Elle a mérité, pour cet ouvrage à l'état de manuscrit, le prix Vinay-Darbelnet de l'Association canadienne de traductologie.

[Lire une entrevue avec l'auteur]

Finaliste, Grand Prix du livre de Montréal, 2002
Prix Vinay-Darbelnet, 1999 (pour la thèse dont a été tiré le livre)
Prix du Gouverneur général du Canada 2002

Achat

Papier (achat en ligne)

ISBN 9782760617995
24,95 $ • 22 €


EPUB

ISBN 9782760629097
11,99 $ • 10,99 €
Exclusivement disponible sur Apple/iTunes

PDF

ISBN 9782760623705
11,99 $ • 10,99 €


Ce titre vous intéresse ? Voyez aussi…