La musique qui vient du froid

Arts, chants et danses des Inuit

Infos

None pages / novembre 2022

ISBN

Papier978-2-7606-4672-8    94,95 $

À PARAÎTRE

La musique des Inuit est surtout connue dans le monde des Qallunaat (les « non-Inuit ») pour les chants de gorge des femmes du Nunavik et de ses environs, au point que ces étonnantes particularités sonores sont devenues un marqueur identitaire. Ces chants ne sont toutefois pas le seul genre musical que les Inuit pratiquent ; de la Sibérie au Groenland, on peut observer les danses à tambour et leurs chants qui, selon les principes de l’animisme, sont exécutés au cours de rituels, notamment pour assurer une chasse ou une pêche fructueuses. Même si elle a été transformée par la christianisation et le contact avec les Qallunaat, cette musique très ancienne, probablement millénaire, est toujours bien vivante.

On trouvera dans cet ouvrage, écrit par un musicologue érudit et passionné, une anthropologie et une histoire de la culture musicale inuit en plus d’un panorama de ses manifestations. Des renvois en ligne à un ensemble d’enregistrements, de vidéos et de documents d’archives en font une véritable anthologie. Son iconographie abondante met l’accent sur les représentations artistiques – sculptures, dessins, estampes – des danses à tambour et des chants de gorge. Enfin, ce livre se veut un hommage à l’immense talent artistique et à la virtuosité musicale de ce peuple qui vient du froid.

Professeur émérite de l’Université de Montréal, le musicologue Jean-Jacques Nattiez est l’auteur de nombreux travaux sur la sémiologie musicale, Richard Wagner et Pierre Boulez. Il a dirigé l’édition d’une encyclopédie de la musique en cinq volumes. Ethnomusicologue, il a publié des disques et des études sur la culture musicale de tradition orale, celle des Inuit mais aussi celles des Aïnou du Japon, des Tchouktches de Sibérie et des Baganda de l’Ouganda. Son équipe de recherche a fait paraître le tout premier disque de chants de gorge qui a obtenu, en 1979, le Grand prix international du disque de l’Académie Charles-Cros.

Lisa Qiluqqi Koperqualuk est une figure importante du monde culturel et politique des Inuit. Elle a été cofondatrice de l’Association des femmes inuit du Nunavik (Canada) et a longtemps travaillé au Musée des beaux-arts de Montréal comme conservatrice et consultante pour l’art inuit et comme membre du comité organisateur de l’exposition que le présent livre accompagne. Elle est également présidente de la section canadienne du Conseil circumpolaire inuit.

La musique qui vient du froid