Langue(s) en portage

Résurgence littéraire et langagière dans les écritures autochtones féminines

Cet ouvrage se penche sur la manière dont les autrices autochtones contemporaines, qui écrivent majoritairement en anglais ou en français, négocient avec le langage en créant une alternative critique à la dépossession et à l’invisibilisation qui ont marqué l’histoire de leurs peuples. Il montre comment, de cette littérature produite à la croisée des espaces linguistiques et appuyée sur une imagination poétique et narrative foisonnante, surgissent des théories critiques du langage dans lesquelles le corps, la langue et le territoire sont intimement liés. Il explique aussi la façon dont ces écrits, lieux de connaissance, contribuent à la revitalisation globale des savoirs autochtones.

C’est en convoquant les mots de Virginia Pésémapéo Bordeleau, Kateri Akiwenzie-Damm, Marie-Andrée Gill, Leanne Betasamosake Simpson, Natasha Kanapé Fontaine et Cherie Dimaline que l’autrice de cet essai ambitieux formule non seulement une théorie littéraire du langage, mais aussi une approche inédite pour s’engager dans une lecture sensible, relationnelle et réciproque de ces écrits.

Marie-Ève Bradette est professeure adjointe au département de littérature, théâtre et cinéma de l’Université Laval. Elle est aussi titulaire de la Chaire de leadership en enseignement sur les littératures autochtones au Québec • Maurice-Lemire.

Langue(s) en portage

Acheter cet ouvrage

** Les bureaux des PUM sont fermés pour les vacances du 5 juillet à midi jusqu'au 28. Les commandes seront traitées et expédiées à partir du 29 juillet. Par ailleurs, nous éprouvons des problèmes de boîte vocale. Veuillez donc privilégier le courriel. **

Papier

ISBN : 978-2-7606-4943-9

34,95 $ / 28,00 €

PDF

ISBN : 978-2-7606-4944-6

24,99 $

E-Pub

ISBN : 978-2-7606-4945-3

24,99 $